SAUCE PIQUANTE: UN PREMIER PARCOURS D'HABILETÉS AUX SENTIERS DU MOULIN - Filles de bois

SAUCE PIQUANTE: UN PREMIER PARCOURS D'HABILETÉS AUX SENTIERS DU MOULIN

Une ligne de pratique de sauts et de drops pour cyclistes intermédiaires


«Ce ne sont pas des obstacles que l’on rencontre souvent au Québec. Il faut y aller progressivement et connaître les bonnes techniques. La piste est là pour ça, apprendre», explique d’emblée le concepteur du projet, Will Scully.


La ligne, composée de sauts et de drops, se distingue par la variété et la progression des obstacles, du plus petit au plus imposant. «La Sauce piquante n’a pas été conçue comme une flowline, mais plutôt comme un parcours d'obstacles, un terrain de pratique. Elle a été dessinée avec la vision de faire un obstacle à la fois, où tu focuses sur chacun d’eux pour bien les sauter.»

Will propose 3 conseils pour apprécier pleinement l'expérience.

CONSEIL #1 : CONTRÔLE TA VITESSE

«J’ai volontairement conçu la piste pour que ce soit facile de reprendre sa vitesse d’un obstacle à l’autre, affirme Will. Souvent, les cyclistes intermédiaires se gardent une gêne et freinent plus que pas assez. Je ne voulais pas qu’ils soient constamment en recherche de vitesse entre les sauts.»

Mais là, il faut faire attention de ne pas aller trop vite parce que les atterrissages seront trop courts pour ceux qui choisissent de lâcher les freins et de la descendre plein gaz.

«La piste n’a pas été conçue comme une flowline, mais plutôt comme un parcours d'obstacles. Elle a été dessinée avec la vision de faire un obstacle à la fois, où tu te concentres sur chacun d’eux pour bien les sauter.»

«Contrôler la vitesse lors des premiers essais, le temps d’apprivoiser les obstacles. Accélérer de façon progressive lorsque le contrôle et la stabilité sont là.»

— Will Scully

CONSEIL #2 : ÉTUDIE LES TYPES DE SAUTS

Un saut réagit en fonction de 2 éléments :

  • le rayon de courbure
  • l’angle d'inclinaison

«J’ai essayé de jouer avec différentes spécifications pour permettre aux gens de se pratiquer sur un peu de tout.»

LE «KICKER» DU PONT DE BOIS

Ce saut risque de propulser le cycliste vers l’avant s’il reste passif. La raison : le rayon de courbure est court.

«Tu dois être proactif sur ce genre de saut et tu dois avoir une bonne technique pour rester stable et en contrôle dans les airs, rappelle Will. Les gens le trouvent difficile parce qu’ils se laissent aller sur le saut.»

Par sa forme, il pardonne moins le manque de technique.

«Je trouvais important de mettre ce type de saut dans une piste intermédiaire puisque qu’on en rencontre parfois à haute vitesse dans les sentiers, souligne-t-il. Il permet de se pratiquer.»

LES 2 DERNIERS SAUTS

Construits avec des rampes de décollage en bois, ils assurent une constance, peu importe l’état de la piste ou la météo. «Que tu les prennes en début ou en fin de saison, ces sauts sont toujours pareils», précise Will.

La ligne de droite a des rampes d’un rayon de courbure plus long qui propulse moins haut, ce qui demande moins d’engagement de la part du cycliste.

Avec un rayon de courbure plus court, les sauts de la ligne de gauche se rapprochent du dirt jump. La propulsion vers le haut est plus imposante et le cycliste a plus de travail à faire pour rester bien stable.

Pour les 2 lignes, il y a une progression de 5 degrés d’angle de décollage entre le 1er et le 2e saut.

  • La ligne de droite progresse d'un premier saut d'un angle de 40 degrés à 45 degrés au deuxième.
  • La ligne de gauche progresse d'un premier saut d'un angle de 45 degrés à 50 degrés au deuxième.

CONSEIL #3 : CHOISIS TA LIGNE DE PROGRESSION

La piste est dessinée pour que les plus gros obstacles soient dans la ligne qui avantage la vitesse.

Par exemple, dans les premiers drops, le plus gros est à droite pour ceux qui ont le plus de vitesse à la sortie de virage qui précède.

Le saut tout juste après se prend aussi à droite pour une meilleure continuité pour les cyclistes plus rapides.

Quand aux 2 derniers sauts, la ligne de gauche est plus difficile afin que les cyclistes qui arrivent à grande vitesse soient mieux alignés dans le virage de sortie lors de l’atterrissage.

UNE LIGNE NOIRE EN DEVENIR

Le dernier saut de la ligne bleue sera l’indicateur pour savoir si tu es prêt ou non à faire la ligne noire, actuellement en construction. «Si tu n’arrives pas à sauter confortablement le dernier saut et d’atterrir dans la zone d'atterrissage, en contrôle, ça ne sera pas une bonne idée de s’aventurer dans la noire», conclut Will.


Suivre les activités de Sentiers du Moulin

LA CONFIGURATION DES SAUTS VOUS INTÉRESSE ?

Will Scully a produit un vidéo (en anglais) qui explique bien le rayon de courbure et l'angle de décollage des sauts et leur effet sur le cycliste. II décrit comment lui et son équipe ont construit les sauts et, en prime, une descente filmée de la Sauce piquante!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES RÉCENTS

TOUT VOIR
HAUT