TESTÉS : CHAUFFE-MAINS RÉUTILISABLES HOT POC - Filles de bois

TESTÉS : CHAUFFE-MAINS RÉUTILISABLES HOT POC

Québécois, écologiques, efficaces et pratiques

 


En tant qu'amoureuse de l'hiver atteinte du phénomène de Raynaud (et grande surconsommatrice des chauffe-mains jetables), j'étais vraiment enthousiaste d'essayer le produit Hot Poc. Mes valeurs écologiques et mon besoin de chaleur désormais compatibles!

Dès l'arrivée du paquet, j'ai été séduite par l'emballage tout carton. À l'intérieur, des instructions d'utilisation claires et simples sont fournies: cliquer, apprécier, bouillir, réutiliser.

On y trouve aussi les détails techniques entourant le produit, ses caprices, son entretien et son fonctionnement. J'y apprends aussi que 1% des revenus réalisés par Hot Poc est remis à l'organisme 1% For the Planet. 

Déjà, j'étais comblée! Il me restait maintenant à les tester sur le terrain! 

L'ESSAI

J’ai étrenné les chauffe-mains Hot Poc Mini durant une randonnée en montagne de 17 km à -12 degrés Celcius. J'ai été à l'extérieur un bon 6 heures à un niveau d'activité assez soutenue. Pour cette journée, j'ai porté mes vêtements habituels, incluant mes grosses mitaines en duvet.

Avec seulement 2 chauffe-mains Mini (le plus petit format) avec moi, j'ai dû choisir mes moments d'utilisation. Ma mission du jour: ne pas geler des doigts et prendre bien des photos avec mon cellulaire.

Malgré le froid, l'air était clément, mais les doigts gelaient tout de même à chaque utilisation du cellulaire.

CONSTAT #1 : CHALEUR INSTANTANÉE

La chaleur est instantanée et la température des premières minutes est supra efficace, contrairement à un chauffe-main jetable qui est long à produire une bonne chaleur. Tellement qu'après 5 minutes, j'avais chaud dans la mitaine! J'en ai profité pour mettre le chauffe-main dans ma poche de manteau pour réchauffer mon cellulaire. L'intensité de la chaleur diminue quand même rapidement.

CONSTAT #2: DURÉE D'ACTION LIMITÉE

La durée de chaleur varie selon bien des facteurs dont la température extérieure et l'endroit où on le place. Dans mon kit de duvet (mitaines et manteau), le chauffe-main Mini a produit une chaleur résiduelle pendant environ 25 minutes (la promesse étant de 20 minutes). Les derniers joules dégagés étaient subtiles, mais bien présents. 

CONSTAT #3: PRATIQUE ET VERSATILE

L'absence d'adhésif sur le chauffe-main fait qu'il est mobile dans la mitaine. Personnellement, j'ai préféré cela, facilitant le déplacement de la pochette des doigts à la paume, au besoin. Je serais très à l'aise de les avoir dans mes mitaines en fat bike, en ski, en raquette, alouette!

Note que la pochette devient dure lorsqu'elle est activée. Aussi, il s'agit de chauffe-mains et non de chauffe-pieds. La pochette n'est clairement pas conçue pour cet usage.

L'ENTRETIEN ET LA DURABILITÉ

Avant de les tester sur le terrain, j'ai cliqué les chauffe-mains à plusieurs reprises. Pas toujours facile de les activer du premier coup, mais on prend vite le tour!

Pour les réutiliser, il suffit de faire bouillir environ 5 minutes. Après une dizaine de rounds «cliquage-bouillage», la pochette ne semblait avoir subi aucune altération et le produit restait tout aussi performant.

Il faut être attentif durant l'opération de bouillage afin que la pochette ne colle pas au fond de la casserole. Avec le modèle Mini, j'ai même réussi à le remettre en état de fonction en laissant tremper 5 minutes dans une eau bouillie retirée du feu.

Sans avoir testé spécifiquement la résistance à «l'explosion» de la pochette, la solidité du matériau m'a semblé vraiment adéquate pour un usage normal (même pour les enfants). Le plastique ne parait pas fragile, au contraire! Conçue pour une centaine de réutilisations, la pochette neuve résiste vraiment bien aux froids et aux chauds extrêmes. 

Malheureusement, une fois la durée de vie terminée, il faudra mettre les pochettes à la poubelle. 

LE VERDICT

Hot Poc est une jeune compagnie québécoise inspirée par des valeurs écologiques et le besoin pratique de maintenir les mains et les cellulaires au chaud lors d'aventures extérieures au grand froid.

Durant mon essai, je n'ai pas eu à utiliser de chauffe-mains jetables supplémentaires et mon cellulaire a survécu à sa journée, et ce, en prenant plusieurs photos tout au long de la randonnée.

LES +

Simple d'utilisation et pratique

Léger et compact

Forte volonté écologique et québécois

Solide et durable

Look agréable

LES - 

La courte durée de chaleur demande d'avoir plusieurs chauffe-mains pour une expédition plus longue.

Les pochettes se déclenchent facilement dans le sac à dos (l'équipe de Hot Poc travaille d'ailleurs à développer un petit étui pour éviter cela).

À QUI S'ADRESSE LE PRODUIT?

À tous les enthousiastes de sports d'hiver qui aiment bien se réchauffer les doigts ou leur cellulaire frileux de façon temporaire et occasionnelle.

CODE PROMO POUR LES LECTEURS DE FILLES DE BOIS

Hot Poc t'offre un rabais de 15% avec le code suivant: fillesdebois15


À propos de notre banc d'essai

Nos testeurs sont des cyclistes de montagne comme vous et moi, des Madames-Monsieurs Tout-le-Monde qui pratiquent le vélo comme loisir et qui apprécient les bons rapports qualité-prix parce qu'au-delà de notre passion, il y a la vie de famille, le travail et le budget.

Merci à Sabrina Hémond de Hot Poc de nous avoir permis de faire cet essai.

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES

Matériaux

Membrane de PVC flexible rempli d’eau et de sodium

Poids

Mini: 30 g
Régulier: 65 g
XL: 230 g

Dimensions

Mini : 6 x 7 cm
Régulier: 8 x9 cm
XL : 10 x 15 cm

Température

Entre 50 et 57° C

Mini : entre 15 et 20 minutes
Régulier: 25 à 35 minutes
XL : entre 45 à 60 minutes

Durée de vie

Plus de 100 utilisations

Prix au détail

Entre 24,99$ et 79,99$ canadien (selon les kits)

hot-poc.com

Marie-Christine Daignault

Courailleuse de trails de vélo de montagne et de sous-bois, découvreuse de bière et de bouffe, faiseuse de défis sportifs et essayeuse de 1res fois. Professionnelle des communications et fondatrice de Filles de bois, j’arrive aujourd’hui à joindre mes passions dans un seul un projet.

ARTICLES RÉCENTS

TOUT VOIR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marie-Christine Daignault

Courailleuse de trails de vélo de montagne et de sous-bois, découvreuse de bière et de bouffe, faiseuse de défis sportifs et essayeuse de 1res fois. Professionnelle des communications et fondatrice de Filles de bois, j’arrive aujourd’hui à joindre mes passions dans un seul un projet.

HAUT