MON ENFANT EST-IL PRÊT POUR LE VÉLO À PÉDALES? - Filles de bois

MON ENFANT EST-IL PRÊT POUR LE VÉLO À PÉDALES?

Reconnaître les signes que c'est le temps d'abandonner la draisienne


Les parents s’inquiètent souvent de la progression à vélo (trop lente? trop rapide?) de leur jeune enfant. Chaque apprenant est différent et notre rôle de parent n’est pas de pousser, mais de reconnaître « les signes » que le temps de passer du vélo d’équilibre aux pédales est arrivé!


Te souviens-tu des premiers pas de ton petit bambin? Quelle émotion que de voir son petit se lever et enfiler quelques premiers pas maladroits! Pour l’enfant, c’est le même sentiment de liberté que de réussir ses premiers mètres seuls avec un vélo à pédales.

L’ÂGE EST-IL VRAIMENT IMPORTANT ?

Pour l’enfant, la pression de « devoir » accomplir telle ou telle chose à tel ou tel âge ajoute un stress inutile qui nuit à l’apprentissage. S’il se sent respecté dans son développement ou ses intérêts, il sera fier de lui d’avoir réussi à franchir une étape, peu importe son âge.

Pour faire vivre des réussites à un enfant tout en respectant son développant physique et psychologique, il faut assurément ranger son « ego » et éviter, à tout prix, la comparaison.

QUAND SAVOIR SI L’ENFANT EST PRÊT POUR PASSER CETTE NOUVELLE ÉTAPE ?

La réponse technique est : lorsque l’enfant semble à l’aise sur sa draisienne, c’est-à-dire capable de piloter, ralentir, s’arrêter et garder son équilibre sans toucher le sol quelques instants.

Les enfants prêts démontrent généralement beaucoup d’intérêt pour une nouvelle monture ou délaisse volontairement leur draisienne.

Ce sont là « les signes » annonciateurs d’une transition vers le vélo à pédales.

Comme dans tous les apprentissages, les règles d’or sont patience et respect.

Il ne faut toutefois pas négliger l’état d’esprit de l’enfant dans cette transition. S’il rencontre tous les critères physiques, mais qu’il n’a pas le goût ou se sent inconfortable à abandonner sa draisienne, vaudra mieux lui laisser un peu temps pour murir cette idée.

Il est prêt ! Super! Tu aimeras lire : Choisir un vélo de montagne pour son enfant ? 

COMMENT FAIRE LA TRANSITION?

Se munir d’un très long foulard à placer à la taille de l’enfant et tenu par le parent qui marche ou cours à ses côtés. Très pratique pour éviter des lombalgies dues à la fâcheuse posture vautrée du parent accompagnateur!

Le foulard devient alors notre meilleur ami pour aider l’enfant à démarrer, à rouler et à s’arrêter. Cela aide l’adulte à garder le dos droit et à l’enfant de se sentir en sécurité.

Sans être tenu directement, l’enfant pourra librement chercher son équilibre, les pieds sur les pédales, sans avoir peur de tomber. Il peut être judicieux de placer la tige de selle à son plus bas : ce n’est pas ergonomique, mais c'est très facilitant pour le démarrage, pour chercher son équilibre et pour s’arrêter.

// LE FOULARD NE FONCTIONNE PAS?

Retirer les pédales du vélo et laisser l’enfant découvrir son nouveau vélo en mode draisienne.

// À COURT D'IDÉES?

Se référer au Guide de la draisienne de vélo Québec.

// À COURT DE PATIENCE?

Demander un entraineur ou une tierce personne pour accompagner l’enfant.

Je donne des centaines de cours par été à des enfants dès l’âge de 3 ans. Je peux certifier qu’il n’y a pas deux apprenants pareils. C’est pourquoi les cours de groupes sont souvent hétérogènes. Des classes individuelles ou en formule semi-privée s’avèrent utiles pour aider un enfant à débloquer sur un volet de son apprentissage.

 

Photo couverture: Christyna Mérette, EMPIRE 47

Notions utiles pour petits cyclistes en herbes (ET POUR LEURS PARENTS)

Entretenir et vérifier sa monture
Avant de partir, vérifier la pression des pneus et l’état des deux freins.
Garder le vélo propre et avoir une chaîne dégraissée et bien huilée.
Vérifier les déclenches rapides des roues et de la tige de selle.

Ajuster son vélo

Vérifier la hauteur de la selle et le positionnement des manettes de freins quelques fois pendant la saison.

Porter son casque bien ajusté

Nous ne sommes pas dans un jeu vidéo et nous n’avons pas d’autres vies ! Notre tête est précieuse et notre crâne peut se fracturer comme la coquille d’un œuf lors d’une chute avec impact à la tête !

Règle du 2-V-1
2 doigts entre les sourcils et le casque
V avec les courroies autours des oreilles
1 doigt entre le menton et la courroie

S’initier à quelques habiletés de base propre au vélo (en ville ou en montagne)

- Piloter le vélo en gardant le regard là où on va (ici et là-bas, en alternance)
- Garder une bonne posture sur le vélo, d'où l'iportance d'avoir le bon format de vélo
- Démarrer et se propulser avec le pied d’appel
- Ralentir ou s'arrêter à l'aide des 2 freins
- Piloter le vélo à deux mains et à une main pour effectuer les signaux
- Se positionner à droite sur la route en évitant les mouvements brusques et les slaloms entre les voitures - Signaler les intentions aux moments opportuns
- Analyser l’environnement, interagir avec les autres usagers et être prêt à réagir aux pièges imprévus de la route ou de la montagne

S’initier à quelques règles du code de la route

- Être visible et intelligible pour tous (véhicules et piétons)
- Bien signaler nos intentions aux autres usagers de la route. Par exemple : je tourne à gauche, je tourne à droite, je m’arrête (signaux à faire avec la main droite pour permettre aux automobilistes de bien nous voir)
- Connaître quelques panneaux de signalisation (l’arrêt, le sens unique, la traverse de piéton et vélo, la piste cyclable, les obligations et les interdictions)

BON À SAVOIR

Il est conseillé de circuler avec vos enfants à vélo pour leur sécurité.

Avant l’âge de 11 ans l’enfant a de la difficulté à:
- Évaluer des situations complexes qui requièrent plusieurs étapes
- Estimer le délai avant l’arrivée d’un véhicule en fonction de sa vitesse
- Comprendre que plus une voiture sera éloignée, plus elle paraîtra petite

Marie-eve Coutu

Marie-Ève Coutu

Native de l’Abitibi, j’ai toujours été une passionnée de la nature. Arrivée à Québec, il y a plus de 20 ans, j’ai découvert le vélo de montagne avec un engin simple suspension. J’ai fait de la course XC et des raids. Encore aujourd'hui, je préfère que mes roues restent au sol et j'adore les longues montées techniques. Passionnée, j'enseigne le vélo aux jeunes depuis 20 ans et je collabore au programme de formation jeunesse du centre Empire 47.

ARTICLES RÉCENTS

VIEW ALL

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TOP