LES 3 PIRES CONSEILS À DONNER À UN DÉBUTANT EN VÉLO DE MONTAGNE - Filles de bois

LES 3 PIRES CONSEILS À DONNER À UN DÉBUTANT EN VÉLO DE MONTAGNE

« Recule tes fesses, lâche les breaks et regarde loin», c’est NON!


Mettons les choses au clair, ces «conseils» ne sont pas inexacts, ils sont juste beaucoup trop simplifiés pour un néophyte. Un débutant qui applique ça textuellement va développer des mauvais plis, ce qui risque de limiter sa progression sur des terrains de plus en plus difficiles. 


Voici plutôt ce que l’on devrait dire à un débutant :

_1 LAISSE TON VÉLO BOUGER (AU LIEU DE RECULE TES FESSES)

Le cycliste ne bouge pas, c’est le vélo qui bouge en dessous de toi. Oui, des fois, tu auras les fesses en arrière, mais pas parce que tu as reculé ton corps, mais parce que tu as laissé aller ton vélo vers l’avant. Tu vas faire ça dans la majorité des obstacles : virages, sauts, drops, pente abrupte…

Le gros problème des débutants, c’est qu’ils sont raides comme des barres de fer sur leur vélo. Si, en plus, tu te recules en bloc vers l’arrière, tu perds tout contrôle de ta monture. Parce qu’en faisant ce mouvement, tu déplaces ton centre de masse vers l'arrière, ce qui allège ta roue avant et diminue ta capacité de direction et de freinage de la roue avant.

Ce que tu dois apprendre, c’est de garder les coudes et les genoux flexibles, pour qu’ils travaillent comme une suspension entre la position de base (haut et long) et la position engagée (bas et large), en fonction du terrain. Ainsi, ton corps reste stable, mais mobile, pendant que ton vélo bouge sous toi, dans tous les axes (avant-arrière, haut-bas, latéral et rotatif).

Plus tu es relax, plus ton amplitude de mouvement est grande, plus facile c'est.

Regarde les vidéos de pro. Tu en vois les genoux barrés ben raides, les fesses sur la roue arrière ?

_2 CONTRÔLE TON FREINAGE (AU LIEU DE LÂCHE LES BREAKS)

Ce que les gens veulent dire c’est : «barre pas tes roues». Si tu fais ça avec le frein avant, tu passes par-dessus le vélo. Si tu fais ça avec le frein arrière, tu fais une trace de break. En d’autres mots, tu perds de l’adhérence au sol, tu dérapes, tu es en perte de contrôle, ce qui peut entrainer une chute.

Ce que tu dois apprendre c’est:

- moduler: ça, ça veut dire ralentir AVEC L’AIDE DES 2 FREINS de façon consciente sans bloquer tes roues, autant à l’avant qu’à l’arrière,

et

- contrôler ta vitesse: ça, ça veut dire savoir quand et où - pour toi - c’est le temps de ralentir avant, pendant et après un obstacle.

Le « pour toi » est différent pour chacun d'entre nous. Cela dépend de notre degré de confiance, de notre expérience, de nos habiletés, de notre capacité de réaction, de notre force physique, alouette. 

Tu aimeras lire:
COMMENT PROGRESSER EN VÉLO DE MONTAGNE?
BÂTIR SA CONFIANCE EN 3 TEMPS

_3 SCANNE LE TERRAIN (AU LIEU DE REGARDE LOIN)

En auto, est-ce que tu fixes l’horizon ? Non. Si tu es sur l’autoroute ou dans une zone scolaire, ton regarde va-t-il à la même place? Non. C’est la même affaire en vélo. Tu portes ton regard là où il le faut, selon le terrain, les dangers potentiels et la vitesse à laquelle tu vas. Ton regard avance par «objectif»: tu es dans un virage, tu regardes la sortie. Tu es sur un petit pont, tu regardes la fin. Tu es dans une montée technique, tu vises le haut, sans négliger ce qui vient sur ta roue avant.

En vélo, on appelle ça : balayer le terrain. Tu regardes maintenant (là où tu es) et plus tard (là où tu vas) comme si tu suivais un match de ping-pong. Ta tête ne bouge pas, tes yeux oui.

L'alternance entre ici et maintenant varie selon ta vitesse. Comme en auto, plus tu vas vite, plus tu anticipes loin. Plus tu vas lentement, plus tu portes attention à ce qu’il y a autour. Comme dans une zone scolaire.

Le vélo de montagne se cherche des adeptes, pas des blessés

Je t’invite à t'informer, regarder des vidéos, poser des questions à des gens qualifiés, rouler avec des amis qui t'aident et qui respectent ton rythme, suivre des formations, des cliniques ou des sessions avec des entraineurs formés et certifiés en vélo de montage. Ces explications ne remplacent pas un cours, elles visent à nuancer les propos véhiculés et qui ne sont pas appropriés pour tous. Trouve un formateur ou une école dans ta région.

Marie-Christine Daignault

Instructrice niveau 2 PMBIA, patrouilleur en ski hors piste et en vélo de montagne, fondatrice de Filles de bois et professionnelle des communications, j’arrive aujourd’hui à joindre mes passions dans un seul un projet.

ARTICLES RÉCENTS

VIEW ALL

10 Comments to “ LES 3 PIRES CONSEILS À DONNER À UN DÉBUTANT EN VÉLO DE MONTAGNE”

  1. Marie-Jo says :Répondre

    De la bombe cet article !
    Simple, efficace, consis, « right to the point »…
    Encore un autre excellent article Marie!
    NB: Il y a une petite erreur de frappe dans l’avant dernière phrase de ton paragraphe du point #3. Il te manque un a entre le
    ….tu portes attention à ce qu’il y A autour.
    Encore chapeau!

    1. Merci @Marie-Jo. Coquille corrigée ! #magieduweb – Marie

  2. Réjean Théberge says :Répondre

    Très bons conseils merci

    1. Merci @Réjean! Bonne saison 🙂 – Marie

  3. Martin Lupien says :Répondre

    Bonjour, j’ai bien aimé votre article sur les pires conseils à donner pour un débutant.
    Ma conjointe ne veux pas m’accompagner à vélo sous prétexte qu’elle a toujours mal au épaules et que ça va vite et qu’elle a peur de frapper une arbre.
    Ma question, existe-t-il un ou une spécialiste pour bien positionner une personne sur un vélo? Nous sommes de la région de Drummondville, mais nous passons nos weekend à Orford. Existe-t-il des coachs, fille de préférence qui pourrait lui enseigner les bases du vélos?
    Vous me comprenez, j’aimerais vraiment qu’elle puisse aimer le vélo pour que nous puissions en faire un sport familiale.

    Merci de votre attention, au plaisir!

    1. Bonjour @Martin ! Nous comprenons très bien votre désir d’en faire un sport agréable pour tous! Vous trouverez des professionnels certifiés en positionnement de vélo sur le web : marchands, mécano, thérapeutes, professionnels de la santé, entraîneurs, intervenants en cyclisme, etc. Pour des coachs féminins, je vous invite à regarder notre bottin de ressources par région http://www.fillesdebois.ca/ressources. Rouler avec d’autres femmes pourrait aussi aider votre conjointe à prendre confiance en elle. Bon été – Marie

  4. Alfred Tremblay says :Répondre

    Super conseil que j’ai moi même appris a la dure
    Merci de partager ceci c’est super important avec la venue de plus de gens dans les trail

    1. Merci @Alfred. Il y a beaucoup de nouveaux pratiquants en effet ! – Marie

  5. Fabienne Macé says :Répondre

    Des nuances bien précieuses. Merci !
    Surtout pour redémarrer une saison avec de meilleures bases et des objectifs à travailler… youpi

    Le lien IG (à gauche du profil de l’auteure) m’amène à Maude Côté … normal ?

    1. Merci du commentaire @Fabienne! Pour le lien IG, oups! je corrige ! – Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TOP